Foire aux questions (FAQ)

1. Sur quelles technologies le CMS est-il construit ?

Le CMS, ainsi que ses différents composants, est entièrement open-source et développé sur le compte GitHub RAF de l’OMM. Cela implique que l’institution aura un accès illimité au code source, lui permettant d’identifier et de signaler tout bogue, de demander de nouvelles fonctionnalités et même de contribuer activement au développement de la base de code. Cette approche ouverte encourage la collaboration et favorise un sentiment d’appartenance et d’implication au sein de l’institution.

2. Qui gérera le contenu du CMS ?

Le SMHN installant le CMS et ses composants sera entièrement responsable de la saisie et de la gestion du contenu qui entre dans le CMS, de son côté. Cela signifie qu’ils prennent l’instance du code et l’exécutent, sans que personne d’autre n’ait accès à l’instance opérationnelle, à moins d’y être autorisé.

3. Que se passe-t-il si un SMHN a déjà un site Web ?

Dans les cas où un SMHN dispose déjà d’un site Web existant mais souhaite tester le nouveau CMS, il a la possibilité de l’installer et de l’exécuter ** en même temps que son système existant ** pendant une durée spécifique. Cela leur permet d’évaluer et d’expérimenter en profondeur les fonctionnalités offertes par le nouveau CMS. Une fois que le SMHN est satisfait et à l’aise avec le nouveau CMS, une approche progressive peut être adoptée pour effectuer progressivement la transition et la migration complète de son site Web vers le nouveau CMS. Cela garantit un processus de transition fluide et bien géré.

4. Que signifie « CMS » ?

Le terme « CMS », tel qu’il est utilisé dans ce document, fait référence à tous les composants travaillant ensemble pour avoir un site Web opérationnel, plus particulièrement à la gestion du contenu du site Web. En savoir plus sur les fonctionnalités CMS Key https://github.com/wmo-raf/nmhs-cms/wiki

5. Qu’en est-il des services des SMHN qui n’ont pas d’informaticiens

Un aspect fondamental pris en compte lors de la phase de conception et de développement du CMS était d’établir un système clair et bien défini pour gérer le contenu et la structure des pages. Cela impliquait de créer une interface conviviale avec un design moderne et des fonctionnalités intuitives, visant à offrir aux utilisateurs une expérience fluide et agréable. L’objectif était de permettre aux utilisateurs de localiser facilement le contenu et d’utiliser le CMS sans avoir besoin de compétences informatiques spécialisées.

6. Risques de sécurité ?

Le CMS, qui est construit à l’aide de technologies open source, bénéficie de l’avantage d’avoir une communauté de développeurs qui contribuent activement à améliorer sa sécurité et sa stabilité. En outre, le CMS offre une prise en charge robuste des mécanismes d’authentification sécurisés, y compris l’authentification par nom d’utilisateur/mot de passe, l’intégration avec des systèmes d’authentification tiers tels que OAuth et la possibilité de mettre en œuvre des backends d’authentification personnalisés. De plus, le CMS effectue des sauvegardes régulières pour protéger les données du site Web et permettre leur restauration en cas de perte de données. Les SMHN sont encouragés à partager uniquement les produits finaux destinés au public.

7. Où est-il hébergé ?

Le CMS est déployé au niveau du Service météorologique et hydrologique national (SMHN), en utilisant soit une infrastructure basée sur le cloud, soit des serveurs sur site. Veuillez vous référer aux spécifications du serveur fournies pour plus de détails sur l’environnement d’hébergement.

8. La RAF de l’OMM gère-t-elle ou transfère-t-elle entièrement ?

Les SMHN gèrent indépendamment tous les composants du CMS de manière décentralisée au niveau départemental. Le CMS comprend un rôle administratif (superutilisateur) qui possède des privilèges complets pour accéder à tous les composants du système. De plus amples informations concernant les utilisateurs et les rôles sont disponibles sur (https://github.com/wmo-raf/nmhs-cms/wiki/Manage-Users-and-Roles). Il est important de noter que la RAF de l’OMM n’est pas impliquée dans la gestion du CMS, car son administration et son contrôle incombent uniquement aux SMHN. Bien que la RAF de l’OMM ne gère pas directement le CMS, elle offre un soutien précieux aux SMHN en fournissant une formation et des conseils sur la bonne gestion du CMS. Le rôle de l’OMM est d’aider les SMHN à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour gérer et entretenir efficacement le CMS. Cette formation et ces conseils visent à donner aux SMHN les moyens d’utiliser le CMS à son plein potentiel et d’assurer des performances et des fonctionnalités optimales.

9. Formation et renforcement des capacités : comment cela se fera ?

Le RAF de l’OMM organisera des sessions de formation pour le CMS, qui peuvent être organisées en ** formats en face à face ou en ligne **. Supports de formation complets, y compris les guides de l’utilisateur (https://github.com/wmo-raf/nmhs-cms/wiki) et les guides du développeur (https://github.com/wmo-raf/nmhs-cms) , sont également disponibles. Les sessions de formation seront spécifiquement destinées aux points focaux départementaux responsables de chaque composante du CMS. Cette approche garantit que la formation est adaptée pour répondre aux besoins et aux rôles spécifiques au sein du SMHN, permettant un transfert efficace des connaissances et une utilisation efficace du CMS.

dix. Qu’en est-il des SMHN qui souhaitent migrer leur site Web ? Quelle disposition pour la migration ?

Le processus de migration commencera par identifier initialement le contenu actuel des pages, ainsi que par identifier les pages supplémentaires qui peuvent être pertinentes et déterminer tout contenu obsolète. De plus, des recommandations seront fournies concernant les pratiques optimales concernant le libellé, les images, les couleurs et d’autres aspects connexes. La migration manuelle de chaque page sera menée en collaboration avec les points focaux départementaux pour assurer une coordination efficace.

11. Quel soutien sera offert par WMO RAF ?

L’appui à l’opérationnalisation du CMS couvre :

  • Évaluation de la qualité et de l’interactivité du site Web existant du SMHN

  • Approcher et présenter le CMS au SMHN. Intégrer les commentaires suggérés

  • Identifier les points focaux départementaux pour la coordination du CMS, y compris l’administrateur général du CMS

  • Installation et configuration de serveurs CMS sur site/serveurs cloud

  • Offrir une formation individuelle et un renforcement des capacités aux points focaux départementaux sur la configuration et la personnalisation du CMS et du site Web

  • Fourniture de supports d’apprentissage, de documentations et de guides du CMS

  • Assistance de suivi dans le dépannage et la résolution de bugs techniques

Cela inclut également la mise en œuvre des alertes CAP, la visualisation des données géoréférencées, le marketing par e-mail, les événements, les enquêtes et l’intégration de l’analyse des utilisateurs.

12. Comment fonctionne le CMS en cas de faible connectivité Internet

Le CMS est optimisé pour les scénarios à faible bande passante. Cela implique la minimisation de l’utilisation d’images volumineuses, de vidéos ou de fichiers multimédias volumineux susceptibles de consommer une quantité importante de bande passante. Le CMS prend également en charge les mécanismes de mise en cache qui peuvent aider à réduire la charge sur le serveur et à améliorer les performances du site Web. En activant la mise en cache, le contenu statique peut être stocké sur l’appareil de l’utilisateur, ce qui réduit le besoin de téléchargements répétés et améliore l’expérience sur les connexions à faible bande passante.

13. Visualisation des données géoréférencées : quels formats et sources de données sont pris en charge ?

Une fonctionnalité essentielle fournie par le CMS est sa capacité à faciliter la visualisation interactive de données géoréférencées. Cela inclut la possibilité de télécharger et de visualiser des données maillées dans des formats tels que NetCDF et GeoTIFF, ainsi que des données vectorielles sous forme de points et de polygones. Le CMS prend également en charge l’intégration des CAP Alerts et permet l’inclusion de données provenant de sources Web Map Service (WMS) externes pour une visualisation complète des données.

14. Peuvent-ils utiliser l’éditeur CAP seul ?

L’éditeur CAP a été développé pour être flexible dans ses options de déploiement. Il peut être exécuté indépendamment en tant qu”application autonome, accessible à l’adresse https://github.com/wmo-raf/cap-editor. Alternativement, il peut être entièrement intégré dans le CMS, offrant une gestion transparente des alertes CAP dans l’environnement CMS. Plus d’informations sur l’intégration et l’utilisation sont disponibles sur https://github.com/wmo-raf/nmhs-cms/wiki/Manage-CAP-Alerts.